Incursion en génétique judiciaire (Février - Avril 2015)


En 2014, j’ai été approchée pour effectuer un travail de 3 mois financé par le regroupement des laboratoires judiciaires canadiens, au sein de l’Université du Québec à Trois Rivières (Québec, Canada). 

De février à Avril 2015, j’ai ainsi développé un programme informatique et réalisé une étude de génétique des populations avec celui-ci pour évaluer des outils destinés aux experts judiciaires en ADN. Le programme, aujourd'hui implémenté sur les postes des 35 biologistes judiciaires du Québec, sert de façon routinière comme outil d’aide à la décision dans les dossiers criminels impliquant des traces ADN. 

J’ai ainsi pu renforcer mes compétences en programmation, découvrir un autre champ d’application de la biologie humaine, et rédiger un nouvel article:

Aimé C, et al. Do reference samples used to weight DNA evidence in forensic caseworks represent real populations? An empirical test using Canadian data.

S’agissant de données sensibles, j'attends les autorisations nécessaires pour le soumettre.  




Commentaires